=> Pas encore inscrit ?

L'ESPACE D'INTERVENTION libre d'accès. CERTAINS ARTICLES SONT OUVERTS QU'AUX INSCRITS.

. - La jeunesse africaine serait trop pressée !

Tu es ici:
. => Abbérations Afro => La jeunesse africaine serait trop pressée !

<-En arrière

 1 

Continuer->


Adm
(451 articles pour l'instant)
30/09/2015 13 01 31 (UTC)[citer]
La jeunesse africaine serait trop pressée !
le 23 mars 15

Telle est la phrase ressortie en boucle d'agacement des leaders africains quand, ils leurs aient fait état de qualité de leur bilan.
À croire d'une part, que les sociétés (héritées) dont-ils ont la responsabilité d'entrevoir le devenir l'ont été matérialisées par des anciens quand on sait la nature de l'espérance de vie dans les sociétés précédentes, et d'autre part, que la qualité de bon réparateur serait sujette et attachée à l'ancienneté.

L'entreprise de qualité en efficience dans la construction des sociétés humaines ne saurait être reléguée à l'âge...la sagesse, l'aptitude, la détermination, l'efficacité, en politique ne résume à l'âge ! Mais bel et bien à la compréhension des défis du présent et du futur, dans une vivacité d'esprit (ce que n'étoffa pas la colonisation mais bien plus la domination...hors ces leaders sont majoritairement tous des générations colonisées) propice à d'expériences salutaires.

Alors dire que les aîné(e)s ne sont pas actualisables, par défaut de fabrication, et caractérisent une menace à l'essor merveilleux de l'Afrique : serait-ce faire marque d'empressement d'une jeunesse irrespectueuse ? Combattre la colonisation ne passe-t-il par neutraliser les infecté(e)s qui en sont maculé(e)s ?

Les sociétés africaines gangrenées par de tels dogmes (pyramide d'expression structurée par l'ancienneté, prédisposés de résultat des colonisations et magnifiés d'excellence en Afrique particulièrement, s'offrent-elles chance de réussite d'avenir radieux !?

Il ne s'agit pas de méconnaître un rôle constrictif à l'ancienneté... Mais de constat, des difficultés actuelles africaines, en sagesse propre à la raison humaine quel que soit l'âge mais innée à toute bonne conscience, pour meilleur avenir, de réduire drastiquement des enjeux du futur de l'Afrique des esprits dépassés, colonisés et d'autres époques.

La jeunesse africaine mal illuminée de vertu

On ne construira certainement pas l'Afrique avec la seule excellence d'individus doués, mais il est des individus revendiquant qualité à responsabilité de participation à la construction africaine dont le comportement donne, ne serait-ce qu'à leur lecture, le tournis et amère goût de tristesse pour l'Afrique (toute proportion gardée selon le niveau de compréhension).

Un fait s'analyse irrésistible et irréversible car se perpétuant : L'Africain moderne est issu et conséquence d'un métissage culturel, intellectuel, sociétaire, linguistique, entamé voilà pas moins de quatre cents ans sous l'impulsion coloniale. De ce fait, il se constate en poursuite, des acquis des colonisations, que l'éducation et l'instruction des Africains sont dominées d'influences des savoirs et connaissances étrangères et non africaines. Ce qui fait que l'Africain appris, de passé colonial, et majoritairement apprend toujours, l'indépendance à lui donné, à exprimer sa pensée aussi par l'écriture héritée des colonisations (occidentales ou arabes).

Toutefois des qualités attachées à la notion de responsable ou de représentant des masses populaires, auquel aspire nombres d'Africains, se révèle en bonne efficacité le savoir s'exprimer. Pour le moins avec talent, et de mérite enviable d'être en capacité de se corriger. Et partant là, pour meilleur qu'il puisse en être, de faire valoir aptitude à réviser, revoir en correction et adaptation ses vues et expressions. Cependant, fort malheureusement ou d'un regrettable, ne serait-ce que sur ce moyen d'expression qu'est le Facebook, quand bien même il soit mis en place des voies de corrections...stupéfiant est de constater l'ampleur d'affection au mauvais goût d'expression par des reproductions écrites contraire à la règle sans que cela ne caractérise gêne chez leur auteur, au point d'y entrevoir tirer parti des atouts à leur disposition tel la possibilité de correction de leurs publications misent en avant sous forme principal de statut et au loin de commentaires.

Que projette un continent pour lequel les acteurs (femme/homme) envieux de marquer son futur ne savent pas tirer profit des avantages mis à leur disposition pour s'exprimer dans les règles de l'art (ceci allant bien au-delà de l'écriture) !? Quel ressenti avoir d'un prétendument futur responsable qui ne sait ou ne souhaite voire ne veut revisiter son expression (ceci allant bien au-delà de l'écriture) !? Du cumul de ses deux aspects, d'une lecture des causes, la colonisation fut indéniablement un méfait à certains égards dans la réalisation de l'Africain (femme/homme) affaibli à attendre que l'on fasse ou lui dise quoi faire...mais est-elle d'un mal comparable à ce qui s'ensuit exprimé et galvaudé par les Africains (femme/homme) pour qui l'effort à bien faire serait abomination...mais revendiquent ou se projettent vouloir (bien) faire pour la construction sociétaire africaine !

Joseph TAPA



Ensemble des thèmes: 467
Ensemble des articles: 451
Ensemble des utilisateurs: 28
Actuellement en ligne (Utilisateurs enregistrés): Personne crying smiley

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


210798 visiteurs (618208 hits)
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement