=> Pas encore inscrit ?

L'ESPACE D'INTERVENTION libre d'accès. CERTAINS ARTICLES SONT OUVERTS QU'AUX INSCRITS.

. - L'ironique conclave du sommet de Malabo

Tu es ici:
. => JUIN => L'ironique conclave du sommet de Malabo

<-En arrière

 1 

Continuer->


Adm
(451 articles pour l'instant)
26/05/2015 12 12 40 (UTC)[citer]
L’Ironique Conclave du sommet de l’entente africaine de Malabo
le 27 juin 2014

À la mutation de la contestation en Afrique, du symbolique à une évolution de violence armes en mains, contre les affres néocoloniaux, c’est intronisée d’extraordinaires rencontres internationales sous les intitulées de Paix et Sécurité en Afrique.

Sous l’égérie, des plus retentissant pour l’heure, de la France à deux reprises officielles. Révélant d’une aporie l’impéritie des guignes en responsabilité des voies de lutte contre les contestations.

Le dilettantisme affirmé des responsables africains face à ces questions de sécurité se véhicule à la perception du fait qu’ils ont tout bonnement attendu une cession ordinaire de l’institution politique et sécuritaire majeure africaine, qu’est l’Union Africaine dotée d’un organe dénommé Conseil de paix et de sécurité, pour en interne internationale africaine se saisir ensemble des interpellations relatives à la recrudescence des constations armées en Afrique.

L’urgence de la prise de mesures d’importances essentielles qu’impose la tenue de sommet extraordinaire, ayant été de compétence supranationale, sur le fondement d’inconnue convention, octroyée aux puissances étrangères à l’Afrique : le tapage du sommet de Malabo saurait-il être autre chose que la distraction au mieux d’un conclave de présentation et d’enregistrement de ce qui se dégagea des sommets extraordinaires ? Peut-il s’imaginer qu’il puisse en sortir résolution contraire à celles définies sous le férule des sommets extraordinaires à initiative non africaine ?

L’Union Africaine au loin des missions à elle conférée et devoirs dues à l’endroit des populations dont-elle exprime la représentation internationale, sans qu’ils soient ouvert à son encontre des mécanismes de sanction au bénéfice des représentées, se spécialiserait en des rencontres en sommet de type raout mondain ou est mis en avant la quête du populisme…à l’exemple récent des obséquieuses annonces de dénonciation de retrait -de toujours pas actée plus d’une année plus tard- du traité reconnaissant compétence supranationale à la Cours pénale internationale accusée à tord ou à raison de juridiction partiale. Dans le même élan de similarité soporifique : la nouvelle donne de la diatribe africaine en serait à s’insurger contre la nouvelle forme de contestation populaire armes au poing, et s’ambitionner -comme de toujours dans l’écoulement du temps et à l’horizon d’un avenir malmené d’un présent insoluble de spécificités divergentes- à y porter adéquate et conséquente réponse par le renforcement de la capacité des moyens militaires ! Qu’elle est belle cette ambition contraire à la célèbre image de l’arbre à palabre africain autour duquel tout dissentiment se devait d’être porté à résolution par les sages (aînés)…la novation culturelle en serait que tout dissentiment soit porté d’extraordinaire en sommet à et chez l’étranger non africain et que de résolution la sagesse en soi le concours de son industrie d’armement !

Quel(s) conflits la guerre ouverte par la supériorité technologique a larvé au point de faire naître un meilleur fut-il des cendres ? De Hiroshima au Japon ou l’utilisation de la bombe atomique ne vient point à bout de la vie ; aux multiples guerres occidentales plus précisément en Afrique comme récemment en Libye et celles Us en Irak et Afghanistan avec l’appui de supériorité de tout genre : le recours à la négociation dont à l’écoute des contestataires n’en est-il pas l’issu ?

Le conclave de Malabo en vitrine certaine pour les ectoplasmes qui ne bouderont pas à se défouler et à renâcler tout le mal qu’ils pensent du néocolonialisme dans un élan populiste, tout en se disposant à s’armer dans les artères du néocolonialisme voué aux gémonies y compris asiatique, serait indéniablement un lieu de digression de plus. Qui ne touchera point de sujet : de l’appauvrissement accentué des Etats et populations par le secours porté aux chancelantes économies étrangères sous le fallacieux de sécurité en l’Afrique ! Comme ci les conflits parcourant actuellement l’Afrique d’Est en Ouest, du Nord au Sud, n’étaient pas internes aux nations constituées, et de loin la marque d’agression extérieure, caractérisant qu’il ne puisse autrement que difficilement être ouvert des voies de l’entente ou de la négociation au détriment de celle génocidaire ! Après l’envolée en sera de l’exècre à l’endroit de la Cours pénale internationale.

Manifestement, coutume étant des rencontres des impétrants paradant sous les lumières de l’Union Africaine, l’objectif en serait en continuité de pantalonnade à frapper d’hémiplégie la conscience collective des masses populaires africaines : endoctrinées à se liguer contre un ennemi virtuel !

Les conflits fraternels africains pour juste que l’on veuille sincèrement s’appliquer à y porter résolution et entraver de possible propagation : ne sauraient emprunter de succès le cyclisme du bellicisme…dont l’intérêt de fond n’est autrement que soutien à des structures non constituées et non établies au bénéfice des Africains.

Que les faux marabouts en conclave à Malabo sous le fumant d’entente africaine aillent disséminer leur malheur ailleurs. La violence des contestations en interne africaine serait neutralisée à coup sûr par l’interdiction de ces derniers (faux marabouts) à prodiguer des soins…mais voilà que de finasse il n’est pas de mécanisme ouvert aux populations pour les sanctionner en interne de l’entente africaine !

Joseph TAPA



Ensemble des thèmes: 467
Ensemble des articles: 451
Ensemble des utilisateurs: 28
Actuellement en ligne (Utilisateurs enregistrés): Personne crying smiley

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


214729 visiteurs (628592 hits)
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement