=> Pas encore inscrit ?

L'ESPACE D'INTERVENTION libre d'accès. CERTAINS ARTICLES SONT OUVERTS QU'AUX INSCRITS.

. - L’Africain en objecteur de conscience

Tu es ici:
. => JUIN => L’Africain en objecteur de conscience

<-En arrière

 1 

Continuer->


Adm
(451 articles pour l'instant)
30/12/2008 18 06 32 (UTC)[citer]
le 09/06/08
L’Africain en Objecteur de Conscience.
Peut-on, doit-on aider l’Afrique ?


Il est absolument vrai qu’un peuple sans histoire est voué à la merci de l’obédience...

Il est un constat des plus tristes qu’en ce qui concerne l’africain, la société mondiale "l’humanité" le relègue à la marge des valeureux (tiers monde), en dépit de son instrumentalisation physique (geurre, expérimentation, distraction sportive) et prolétarienne (servilité, ceci avec son plus fervent assentiment.

Il ne sera ici question de s’accommoder à l’excellence africaine, qu’est la dénonciation tous azimuts, comme force d’esprit et de présence existentialiste. Mais plutôt de souligner la principale carence caractérisant l’incompréhension africaine: Sa petitesse généralisée en esprit et en conscience.

Bien que l’histoire africaine soit le fait d’occidentaux et autres étrangers, soutenue des récits "d'explorateurs, romains etc...", il ressort indépendamment du débat sur le rôle de l’historien face à l’histoire, que la perception historique africaine s’articule autour de bien faits apportés à ces peuples sorti pour le moins qu’il soit dit:d’état de primate.

De même il ressort de l’histoire que ses peuples ont été conquis sans coup férir... "selon les romains".
Hum!!!

Delà se projette un vide béant quant à l’incompréhension qu’il n’est pu être retenu un ingénieur pour léguer à la postérité les méthodes et techniques de conception des pyramides, toujours inconnu du monde évolué. Ainsi qu’un scribe pour expliquer l’écriture "dite en hiéroglyphe" déchiffré au dire des scientifiques alors que les mêmes vainquers romains nous ont légué bien de texte leur concernant: code théoclésien, Hammourabi.
Hum!!!, manisfetement un maléfice intentionnel entend éloigner l'Africain de vertus.

Ce qui tend à confirmer qu'un peuple sans histoire est voué à la merci de l’obédience.
A noter dans ce sens la grande absence de considération chez l’africain " que certains admirablement orchestre", soutenant l'absence de pugnacité d'esprit, des quelques réalisations impossible d'appropriation "s'imposant à tous sous les cieux soudanais et égyptiens entre autre", rapportant la grandeur des peuples vivant autour du Nil ( à rappeler qu'à ces époques les Noirs vivaient exclusivement autour des cours d'eaux, dont-ils pouvaient voir leur reflet sans en attendre qu'on leur apporte le miroir pour s'émerveiller et que l'invasion Arabe n'était pas réalisée).

Grandeur matérialisée par:
Les constatations scientifiques médicales, ils savaient déjà opérer, dans ce sens l'on peut voir la momie des pharaons, malheureusement pas ceux des rois et empereurs romain et autres; Fabriquer des dentiers etc...

Constations mathématiques, technologiques "pyramides" etc...


Les africains brillent de toutes forces par la recherche "au prix de la vie pour bon nombre" à l’extase du bonheur institué par les étrangers, et ce faisant, ironiquement au travers d'un profond dénigrement de leur dignité. Dénigrement sans appel, savamment ravalé sous le couvert d’indexations justificatives diverses : Colonisations, Politiques meurtrissantes, faiblesses économiques etc...

Il est pourtant notoire qu’un être vivant est la représentation de son milieu et que c’est de son ancrage à ce milieu que se forge sa personnalité.

Au vu des brides historiques que les vainqueurs des africains ont laissé insidieusement subsistées "l’histoire issu de faits de guerres est coutumièrement celle du vainqueur" et qui de pratique machiavélique insiste sur quelques parcelles d’héroïsme des vaincus "Chaka Zoulou, Behanzin, Samory Touré etc..." afin de ou pour mieux magnifier, sublimer le brio de leur victoire.
En effet est plus fort celui qui réussi à vaincre un fort, allé savoir si l'héroïsme attaché à ces africains ne concourt pas à l'endoctrinement de ces derniers.

L’homme de tout son génie s’est toujours adjoint à la nature pour preuve de son talent et évolution "Colisée, Pyramides Egyptiennes, Civilisation Maya, Statut de la liberté, Tours d’habitations...".
Bien qu’il soit capable de grande destruction « Bombe nucléaire, Génocide etc.. », il est cependant toujours au respect de grandeurs inconnus de lui. Et d’un pragmatisme éloigné de l’africain, il s’en approprie en manœuvres dilatoires:
Toutes choses n’appartenant à personne étant la propriété de son découvreur!!!

Qu'il est inquiétant de voir à quel point les africains se détournent de leur passé, laissant ainsi l'endoctrinement de leur descendance se poursuivre en toute beauté, à l’image des transfuges qui une fois la mer traversée se complaisent de leur sort et entendent au nom de la charge de bien être familial et devoir dit parentaux, inscrire leur descendance dans les travers étrangers, en toutes dénégations de dynamismes africains.

S’éloignant ainsi en trahison généralisée, de l’action haut combien mémorable et empreinte d’héroïsme de leurs ancêtres qui luttèrent de tout point du globe terrestre : "Béhanzin, Toussaint Louverture, Malcom X, M.L. King, T.Sankara, P.E. Lumumba, Mandela etc." à la sortie d’erreurs d’ancêtres prédécesseurs, dupés, enfermés en des croyances relationnelles - fraternelles, qui se sont révélées destructrices et réductrices à l’état de dominé, d'assisté etc...

Cette volonté d’abdication de son passé, de glorification des faits des autres "religions, technologies etc.", dénote en reflet misérabiliste l’enfermement simpliste des esprits africains.

Au grand dam d'ancêtres dont les actions dominatrices de leur ère, semblent ne constituer en rien une force révélatrice, source de fierté dynamisant la continuité, en honneur de rang valeureux de leur lignée descendante. Détruit par les missions civilisatrices, convaincu d’incapacités suscitant le mythe d’inaptitudes.

Un peuple sans histoire ou à une histoire gommée et/ou manipulée, sans que cela soit une gêne pour sa descendance est voué à la merci de l’obédience...

C’est de son histoire que l’homme se construit, exalte sa fierté et poursuit admirablement son évolution.


Joseph Tapa



Ensemble des thèmes: 467
Ensemble des articles: 451
Ensemble des utilisateurs: 28
Actuellement en ligne (Utilisateurs enregistrés): Personne crying smiley

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


214730 visiteurs (628613 hits)
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement