La stratégie de populisme du stratège paumé !

le 30 septembre 15
La quête au populisme caractérise -est- la bouée de sauvetage du mauvais stratège. À l'exemple de la France qui, en perte de vitesse du résultat conflictuelle à la soumission des masses populaires en

Afrique par l'emploi de la violence multi usuelles dont celle des armes (directement portée par ses propres interventions armées -Libye, Mali, RCA, RCI- ou indirectement via ses suppôts positionnés en leaders africains -Congo, Burkina, Mauritanie, etc.-), en recours à la justice de dimension nouvelle à des fins continuelles (stratégiques) de soumission.

 

C'est ce qui, ni plus ni moins, découle de quête de populisme salutaire à la perpétuation sournoise de la soumission des populations africaines, via le recours à la justice (au demeurant française) par l'annonce tonitruante des saisies des biens (mobiliers et immobiliers) du clan Sassou Nguesso (du Congo de capitale Brazzaville). Ce dernier après pas moins de trente années cumulées de pouvoir (dont la France ne s'en est émue mais tira profitablement partie) projette à se maintenir en fonction présidentielle au travers d'une modification constitutionnelle.

 

La cabale annoncée contre le clan Sassou Nguesso ne s'inscrit autrement qu'à flouer les masses populaires africaines d'un prétendu supposé désenchantement à l'endroit de ceux-là dont-elle (France) s'est arc boutée -s'arc boute- en permanence pour contenir sa domination. Comme-ci les politiques en Afrique francophone n'étaient pas pour la quasi-totalité sous l'étreinte coupole française et partant là ne répondant exclusivement qu'à ses desideratas.

 

Le populisme de mauvais aloi qu'elle entreprend (France) viserait de tirer partie de l'excitation jouissive (exaltation simpliste) des moins bien lotis (nécessiteux…) à voir tomber -en disgrâce- des satrapes qui ironiquement le sont devenus qu'au travers de l'onction française et de conséquence ne peuvent se prévaloir du soutien populaire. En somme la France se joue de l'Africain malmené non pas seulement à être spectateur de ses farces mais aussi victimes consentantes et participatives.

 

Tant que les Africains ne sauraient par eux-mêmes, au loin de tirer profit -réducteur- du fait d'autres,  en avoir la maîtrise de leur politique et de conséquence de l'expression de la force notamment armée : la soumission sera leur éternel cadre de vie.

 

Joseph TAPA                                                                      Ü  Retour Accueil


 

Paul Biya a-t-il changé...le peut-il !!!

le 12 juin 15
          
Que remarquez-vous, qu'est-ce qui se dégage, et non des moindres en terme de symbole -fort-, de frappant à être trivial, révélateur à être déroutant,

 

 

de stigmatisant à être insulte, sur cette photo "publique" de la réception par son hôte camerounais Paul Biya du président français d'époque Jacques Chirac !

 

Ce taire face aux agissements de ce monsieur Biya n'est point synonyme de mépris à son égard et faits, mais bien plus en complicité félonne un honneur à lui porté.

 

Est-ce flatteur (à l'endroit des populations camerounaises) ce qui transparaît de volontairement mis en avant et de joie exprimée par Biya sur cette photo ?

 

L'homme Biya a-t-il changé depuis lors !?

 

Joseph TAPA

 

Ps: la représentation du drapeau chinois lors des réceptions de leurs représentants par Biya est-elle plus grande que celle française et celle du Cameroun réduite à un pin's ?    Ü  Accueil 


Faites en l'expérience...!!! Faites en l'expérience...!!!
Si vous dites à un Africain, faites en l'expérience, en occurrence un Africain francophone : Que le territoire d'Ethiopie...lire la suite


 

                                                                                                         G  Haut

Copyright © 2007-2015 "visionafricaine.com" Tous droits réservés.

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


137745 visiteurs (369182 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=