La mauvaise constitution épicentre des maux d'Afrique !

le 06 novembre 2015

Si l'on se refaire à l'histoire récente et moderne des sociétés humaines actuelles : il se dégage que l'Africain (particulièrement le subsaharien) s'est spécialisé à se porter en servitude ! Étonnement sa servitude est plus fervente et vertueuse qu'au bénéfice de non Africain !

Comment est-ce dès lors possible d'en attendre voire d'en espérer une valorisation de la représentation africaine de par ce monde !? Est-il en outre envisageable quelconque respectabilité dans de telle manifestation à déifier la servitude étrangère !?

 

En somme, l'attitude ambiante africaine de servitude à tout va l'est-elle ou le serait-elle en quoi salutaire pour l'Afrique ?

 

La fuite en salut de conscience

 

Il est des fois à la perception des contraintes des cultures africaines sur le dynamisme de l'Africain (e) et surtout du refus africain (mot pesé de sa prospective générale) à prendre à bras le corps leur évolution (favorisant fièrement l'assistance étrangère sollicitée par moult stratagème de moribond...là aussi mot pesé dans sa prospective) : il est difficile d'en savoir en quelle espérance batailler !!!!!!

 

Se taire en toute circonstance serait bien plus facteur de traîtrise à l'égard de la communauté africaine...mais ne pas le faire de se taire l'est encore plus violent de tristesse de constat des écueils et autres esquives humanisés de normalité voire de naturel en propre chez l'Africain.

 

Il est permanent que je me remémore le discours soutenu scandaleux de l'ex président français, Nicolas SarKozy, à Dakar en 2007, chahuté de prompt façade par nombres d'Africains. Soutenu fut-il au travers de ce fameux discours : que l'Africain n'était pas assez rentré dans l'histoire de l'humanité d'une part, et vivotait dans l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles d'autre part et entre autres dénonciations.

 

Depuis lors il ne cesse de m'assaillir en quoi, dans le présent actuel de l'Africain, le propos du président Sarkozy qui souleva au demeurant et en suite l'ire (politiquement correct et fallacieuse) de nombres d'Africains : n'entendait à l'endroit des Africains l'être sous le poids du bénéfique comme l'entrepris de son temps le regretté SANKARA.

 

La béatitude africaine à esquiver tant que possible la réalité n'exprime pas tout bonnement la lâcheté africaine à s'interférer à la marche en avancée du monde présent !

 

La fuite cultivée de salut

 

En Afrique centrale et notamment au Cameroun s'est répandue dans le langage populaire la maxime selon laquelle : l'on devient quelqu'un derrière un autre…d'autre compréhension, cela n'est autrement qu'éloge au larbinisme en guise de voie de succès général ! Autrement de vue politique, la dépendance serait voie dorée pour une existence glorieuse !

 

Ce qui en soi se devrait d'être du ressort de la plaisanterie en moquerie des paresseux, semble bien au contraire être la manifestation d'une culture se fortifiant de développement au point d'être perceptible à tous aspects de la vie dans ces territoires d'Afrique.

 

Le constat le plus flagrant en est tout simplement de l'addiction défiée à tous (immatériels, matériels, humain, etc.) ce qui vient d'ailleurs et en particulier d'Occident. Cela se manifestant qui plus est -de suite logique?- en sorte que toutes initiatives (conceptions, études, financements, etc.) et autres réalisations d'envergures tant sur les aménagements environnementaux (infrastructures, etc.) que concernant les consommations des ménages (biens manufacturés et d'un risible évolutif sur ceux de première nécessité) se doivent d'être portées par l'entremise directe ou d'indirecte sous la couverture occidentale. Malheur à l'Africain qui entend porter une initiative ou ouvrirait une voie qui ne serait pas sous la coupole étrangère.

 

Certes la colonisation occidentale dans sa présentation de bienfait à la civilisation sur fond de domination et d'avilissement (destruction psychologique) de l'Africain en est en grande partie responsable…mais cela dédouanerait-il pour autant l'Africain s'y complaisant miteusement !?

La refonte de la posture africaine passerait-elle alors de rénovation des nations africaines orchestrées au travers le stéréotype de sélection naturelle !!!!!!

 

Joseph TAPA                                                           Ü  Accueil

Ps: Bien qu'il soit de principe entendu comme rationnel que l'on ne puisse transmettre que ce que l'on possède, ce qui de simplisme renverrait à croire que le capital génétique influence la dynamique humaine, il est de particularité stupéfiante de constater la stérilité innovante -infertilité en propre- des sociétés africaines dans la participation actuelle aux avancées du monde.

A lire également:
L'Affaiblissement de l'Afrique symbolise l'Africain

Retrouvez d'autres Publications de cette Catégorie en Cliquant sur ce texte
           
                                                                                                               
G     Haut
Copyright © 2008-2015 "visionafricaine.com" Tous droits réservés.

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


138954 visiteurs (374998 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=