Histoire et genèse de ce que l'on nomme atrocement "Françafrique" !!!

le 25 juin 15

 Notez de préliminaire la sémantique ravageuse d'effet de conscience qui voudrait qu'un territoire (France) prédomine tout ensemble d'autres territoires au rayonnement continental (Afrique)…

Le miliaire (Général) Charles De Gaulle est certainement un Grand Homme pour l'État français et la France, du fait de son acharnement à révéler l'ardeur française à se sortir du joug de la domination de l'Allemagne dite Nazi (1940-1945) en participant tant bien que mal au processus de libération de la France entamée par une coalition internationale.

 

Qu'en est-il de lecture africaine de la grandeur de cet Homme (De Gaulle) qui en outre se trouve être le père de ce qui se nomme la Françafrique…

 

De Gaulle est celui là qui à la défaite des armées françaises mieux équipées et plus étoffées (supérieur en effectif) honteusement vaincues par celles allemandes, ces dernières occupèrent la France avec la collaboration de la quasi majorité des français, accusant le coup, s'est tourné vers l'Afrique pour reconstituer les forces françaises dites libre. Avec la double particularité d'être d'une part constituées à 80% d'Africains enrôlés de force pour l'essentiel, et de fort symbole d'être dénommées la deuxième armée d'autre part !!!
Ces Africains constituant majoritairement les rangs de la deuxième armée, fort de succès militaires acquis de bravoures et vaillances se porteront jusqu'aux portes de la capitale Paris. Avant de se voir interdire par le commandement, sur instruction directe de De Gaulle, d'y entrer victorieusement, d'y parader et d'être acclamés par les foules libérées… Par contre De Gaulle n'hésita pas, en connaissance de la fureur des forces allemandes d'avoir à combattre les Noirs qu'ils jugeaient au loin concernés par ce conflit, à faire d'eux (soldats Noirs) les premières lignes subissant toute la colère de la barbarie des forces allemandes qui n'entendaient pas faire des prisonniers dans leurs rangs !!!!

 

De Gaulle est celui qui une fois la France libérée en 1945 n'entendit pas que celle-ci supporte économiquement sur sa monnaie d'alors qu'était le Franc les territoires d'Afrique. Percevant cela comme pouvant contribuer à dévaloriser le franc. Quand bien même ces territoires d'Afrique étaient d'alors proprement intégrés dans ce qui fut l'empire français né des colonisations africaines. Pour parfaire cette vue, il fut sur son instruction mis en place un système de monnaie africaine dénommée d'alors le Franc des colonies françaises d'Afrique (Fcfa), avant une mutation formelle au cours des années 2000 pour devenir le franc des communautés françaises d'Afrique (le rattachement étant de toujours à la France et non au partage de la langue francophone…) !!! La convertibilité de cette monnaie africaine étant garantie par rapport au franc puis à l'euro (monnaie européenne)…

 

De gaulle est celui qui de sa quête d'évolution des institutions françaises, à la sortie de la guerre (réinstallation de la 4ème République après avoir qualifié l'État français sous l'occupation allemande de simple gouvernement de Vichy où il avait élu domicile), et la libération de la France avec le concours massif et majoritaire d'Africains dans les rangs militaires français, sollicita qu'il soit fait une distinction de taille dans l'architecture des nouvelles institutions en prévoyant une double constitution : dont l'une aux dispositions secondaires et distinctes de la devise française (Liberté/égalité/fraternité) devrait être propre aux territoires africains de l'empire. Le 28 septembre 1958, dans ce qui est sûrement la seule expérience de liberté électorale africaine sur fondement démocratique chapeauté par la France, le peuple de Guinée-Conakry, sous l'égérie de feu Ahmed Sékou Touré, rétorqua de rejet ce projet constitutionnel.
Ce qui conduisit au-delà de la colère française qui s'employa de manifestation sauvageonne à détruire l'économie locale en signe de représailles à l'affront contestataire et menaces directes aux autres territoires africains…ce qui conduisit d'outre, à l'évocation et l'instigation des indépendances des territoires d'Afrique (dès 1959 pour les autres territoires et globalement durant l'année 1960) que la France n'entendait porter au même niveau institutionnel, sociétaire, du moins supporter un développement à l'identique de la métropole, et encore moins supporter directement sur ses deniers publics, les nombreuses populations africaines !!!

 

De Gaulle est celui là qui tenu à choisir qui devrait être à la tête des États africains au soir et lendemains des indépendances. Mettant l'accent à favoriser des soudards qui avaient servi piteusement dans les rangs de l'armée française…au détriment des populations réduites ainsi de punition !!!!

 

De Gaulle et ses partisans d'alors sont indéniablement et caractérisent le Gand mal-être de l'Afrique moderne…ceux (Femmes/hommes africains ou pas) qui se revendiquent de lui ou du gaullisme n'en sont pas moins, de toute logique, des ennemis avoués de l'Afrique !!!! Ce qui transparaît de la destruction de la plus belle réussite sociétaire africaine que fut la Libye de feu Mouammar Kadhafi par un gouvernement français se revendiquant du gaullisme !!!!

 

Joseph TAPA                                                           Ü  Accueil

 

Ps: notez en outre que la majorité des États africains, fustigeant actuellement la cours pénale internationale, y ont adhéré sous l'inspiration et conseil des gouvernements et politiques français se revendiquant du gaullisme !!!!

A lire également:
L'Affaiblissement de l'Afrique symbolise l'Africain

Retrouvez d'autres Publications de cette Catégorie en Cliquant sur ce texte
           
                                                                                                               
G     Haut
Copyright © 2008-2015 "visionafricaine.com" Tous droits réservés.

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


138216 visiteurs (372915 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=