Camair-Co Merci pour la Poursuite et Sauvegarde de l'Honneur !

le 10 septembre 2015


Il est une malheureuse habitude fortement répandue chez nombres de camerounais (Africains) qui consiste à dénigrer à l'emporte pièce tout ce qui peut-être entrepris par d'autres Africains, sous le modèle européen et ne répondant pas stricto sensu aux critères et standards établis européens. 

Depuis à peine deux semaines, la jeune étoile compagnie aérienne camerounaise, Camair-Co, fait face à une avarie matérielle majeure -involontaire- sur son principal aéronef, Boeing 767-300 Er, baptisé le Dja en hommage à un fleuve qui irrigue de rayonnement au mieux du possible des pans de terres camerounaises. L'avarie, non volontaire, survenue à une période de grande activité aérienne, pour la jeune compagnie qui monte en puissance avec l'acquisition de plusieurs aéronefs bientôt en service, eût pour malheureux effet d'impacter sèchement l'activité de la jeune compagnie par l'annulation de nombres de vols programmés tant dans la sous région africaine qu'à l'international.

 

Tant bien que mal, la jeune compagnie s'évertua à y faire face : tout d'abord en logeant les passagers qui en éprouvaient le besoin, versant aux passagers avec des enfants en bas âges une allocation journalière d'assistance variante allant jusqu'à 10.000 Fcfa, prenant en charge les frais de déplacement vers ses services, remboursant partiellement ou totalement selon circonstances les passagers qui le souhaitaient, réaffectant les passagers dans d'autres compagnies qui depuis le Cameroun desservent les destinations affectées d'annulation momentanée, enfin, en louant un aéronef gros porteur Airbus A330-200 auprès d'une compagnie portugaise afin de remédier à l'absence du Dja sitôt entrée en réparation après avoir subit l'avarie.

 

Cette mésaventure passagère qui frappe la jeune étoile compagnie aérienne Camair-Co, à peine survenue, que nombres de personnes, en souffrances de dénigrements et par ailleurs (là est une importance de taille) pour l'essentiel point client car réfractaire à l'amélioration d'exploitation et la pérennité de la jeune étoile compagnie, se sont auto-saisies en donneur de leçon cachant bien mal leur quête maladive à ce que la Camair-Co ne soit plus. De cette marmaille d'essayistes en souffrances de dénigrements, nombres anciennement camerounais, s'osent pour le peu d'humour qu'il puisse le leur être portés à mépriser l'idée de nationalisme camerounais. Certainement le sont-ils dépassés par la soif passionnelle à vivre sous la colonisation brutale afin de mieux se représenter en nécessiteux de l'assistance étrangère.

 

La jeune étoile compagnie aérienne camerounaise rencontrera sur son parcours d'autres incidents irrésistibles, comme toute autre compagnie exerçant dans ce domaine d'activité aérienne, quand bien même sa montée en puissance le sera splendide et merveilleuse, elle ne sortira des soubresauts de sa jeunesse qu'avec le concours nécessaire des passagers, nationalistes ou pas, patriotiques ou pas, camerounais ou pas, qui auront à cœur d'assister cette jeune étoile à participer à l'amélioration du développement en Afrique.

 

Derrière Camair-Co, pour ne pas dire Camair-Co c'est avant tout : essentiellement des femmes et des hommes qui participent au rayonnement du camerounais et de la nation camerounaise. MERCI DE POURSUIVRE CET HONNEUR.

 

Joseph TAPA                                                                        Ü  Accueil


Dans la même rubrique
Camair-Co le nouveau défi collectif

                                                                                                                     G    Haut
Copyright © 2008-2015 "visionafricaine.com" Tous droits réservés.

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


138216 visiteurs (372929 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=