Afrique-Posture| Le référentiel identitaire vecteur de meilleur et embellissement culturel

Le 06 jan 2015

Il n'est pas aisé de choisir ce thème de réflexion comportemental, en vogue chez le colonisé d'esprit et affectionné, de l'Africain(e) revendiquant(e) de haute voix étincelante intelligence.

Et qui s'analyse par l'engouement à se flatter instiller une séduction à quelconque interlocuteurs par l'embellissement de ses dires, récits, développements, assortis en complément référentiel ou d'ouverture ou d'affirmation de bon sens, de citations, dictons, et autres maximes, d'illustres auteurs étrangers et d'un autre temps des réalités africaines.

Que ne sont-ils pas légions, et s'étouffant de qualité d'intellectualisme, ces Africain(e)s qui n'ont de cesse au travers d'expression (surtout publique) d'entendre éblouir ou s'attirer auréole de mérite, qui suffoquent d'étayer leurs dires de référentiel en citation de personnalités occidentales et nouvellement asiatique ou du moins chinoise qui s'avèrerait être le nouvel attrait de mendicité profitable. Il est certes véridique que le modèle sociétaire occidental qui domina et domine encore l'instruction et l'éducation de l'africain(e), y compris en Afrique, est de toujours fortement répandu. Sans en être le seul dans l'univers. 

L'éducation, l'instruction, prédomine certes à l'expression d'un Homme sans en être limites ou fin en soi de vertus. Et ce d'autant plus que l'éducation, l'instruction, reçue sont du fait des évolutions des choses matérielles et immatérielles de l'environnement humain et sociétaire, de toujours malmenées et au loin en adéquation... 

Il pèse à tout Homme de porter fièrement son identité et sa culture. Ce qui impose ouvertement de valoriser ses attributs en les révélant. Attitude noble poursuivant tout aussi à fortifier le ressenti des individus. Autrement méconnaître son identité et sa culture traduirait à un déséquilibre psychique. 

Emettre des citations et autres maximes et métaphores, parce que en lutte de quotidien d'avec la nature et les diverses représentations humaines, est à la merci de chaque Homme et au demeurant celles et ceux porté(e)s au paroxysme des responsabilités et représentations groupusculaires, notamment l'innombrable en Afrique. Les réalités actuelles africaine ne pouvant être saisies voire réduites en perception par des citations d'ordre générale d'auteurs d'époques précédentes...encore que là aussi l'Afrique en ait riche d'auteurs....s'en référer de modèle de pensée illuminant ou de conception dirimante, s'avère se constituer en obstacle à l'affirmation africaine par le dénie capacitaire des africain(e)s à induire leur quotidien de leurs bravoures. Et cela n'est ni plus ni moins une entaille sévère à la pérennité des cultures africaines vouées ainsi aux désintérêts par une jeunesse illuminée de regards autres et étrangers. 

Sortir l'Afrique des méfaits des colonisations et de la dépendance ne saurait être affaire ou chose aisée. Réalisation d'un claquement des doigts ou tapotage des mains. Mais de la part des Africain(e)s une veille dans l'expression en réflexes inoculées des rouages qui dominent leurs comportements, et dont les conséquences in fine poursuivent bien plus encore leur affaiblissement avant tout avilissement : tant de leur personne que de leur identité et culture. 

Joseph TAPA                                                                  Ü  Accueil
Futur condamné à mort au Cameroun pour activité terroriste de rébellion des consciences...

Dans la même rubrique

                                                                                                                                                      
G    Haut
Copyright © 2008-2015 "visionafricaine.com" Tous droits réservés.

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


138216 visiteurs (372933 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=