Sources retraçant la présence de populations noires
 en Europe, avant la traite négrière.       Ü  Accueil

Le professeur Ivan Van Sertima dans African Presence in Early Europe cite une source arabe c’est-à-dire Ibn al Khattib Al Makkary publiée à Séville en 1549 et ce dernier y indique qu’il y a eu une sécheresse en Espagne en 1070 av JC qui a fait beaucoup de morts en Espagne.
 
A cette même période il arriva d’Afrique du nord une population négro-africaine bannie par un roi à la suite d’une révolte, qui bien sur était peuplée par des populations négro-africaines, car quand les premiers romains sont arrivé en Afrique du nord en - 46 av JC ils y ont trouvé des noirs qu’ils ont appelé maures (du grec mauros c’est-à-dire sombre ou noir), donc il est évident que la situation était identique environ 950 ans plustôt).

              IDRIS ALOOMA - SULTANT DU BORNU - 16ème siècle
 
  
Le leader de ces africains se nommait Batrikus, un prénom latinisé suite à l’invasion des romains de l’Espagne 157 années plus tard, qui ont vaincu, renversé et destitué cette dynastie africaine.
 
Cette dynastie était établie à Cadiz, et leur capitale était fixée à Talikah (Italica), une ville en ruine mais qui se situe à côté de Séville. Il y aurait eu selon cet historien arabe 11 dynasties africaines qui ont régné sur l’Andalousie 1700 ans avant l’invasion Maure et Arabe de l’Espagne.
  
Van Sertima parle aussi de l’invasion des nubiens de L’Espagne, cette version est aussi validée et prouvée car un cartouche ou Serekh du pharaon Sheshonq (10ème siècle avant JC) a été retrouvée à Almunecar (sud de l’Espagne) et analysée par une égyptologue américain le Dr Barry Fell qui était professeur émérite à Harvard en Avril 1979.

                  SUNNI ALI BER - ROI DU SONGAÎ - 15ème siècle
 
Comme les libyens ont dirigé l’Egypte avec des armées nubiennes de la 22ème à la 24ème dynastie (ils les renverseront pour fonder la 25ème dynastie coushite ou nubienne), Taharqa s’y est retrouvé en tant que général de garnison après l’invasion de l’Espagne par ses troupes vers 700 avant JC.
    
Un historien espagnol du 16ème siècle Florian de Ocampo dans son livre Cronica General publié en 1553, parle d’un général éthiopien (l’Éthiopie pour les anciens correspond au Soudan actuel) qui a envahi l’Espagne avec ses troupes, au 7ème siècle av JC et qui deviendra par la suite roi d’Egypte, ce général s’appelait selon lui Tarraco, mais la période, les faits (Taharqa a bien été général quand son oncle Shabataka était au pouvoir) et les détails quant à l’accession au trône d’Egypte ne laissent pas de doute que ce Tarraco et Taharqa ne font qu’un.
    
Dans ce même livre il y a des images de statuettes représentant des africains datant de la période punique (3ème siècle avant JC c’est-à-dire à la période ou les Carthaginois ont conquis l’Espagne) à Osasuna à la page 51 et 52.
     
Carthage :
Les carthaginois ont aussi envahi l’Espagne (Hamilcar Barca et son fils Hannibal) cependant beaucoup croient que c’était un peuple sémite (il y avait sûrement quelques sémites car Carthage était une ville prospère).
    
Eugène Pittard
dans son livre « Les races et l’histoire » rapportant Bertholon un archéologue français qui a participé aux fouilles archéologiques de Carthage :
   
« D’autres ossements retrouvés dans la Carthage punique (c’est-à-dire avant l’invasion romaine), déposés au musée Lavigerie, proviennent de sujets découverts dans les sarcophages particuliers et appartenant vraisemblablement à l’élite carthaginoise. Les crânes sont presque tous dolichocéphales...une face plutôt courte.... » Page 411
    
La dolicéphalie et la face courte caractérisent les peuples noirs.
    
« ...Le magnifique sarcophage de la prêtresse de Tanit, découvert par le professeur Delattre. Ce sarcophage, le plus orné, le plus artistique de ceux qui ont été trouvés, et dont l’image extérieure représente probablement la déesse elle-même, doit avoir été la sépulture d’un très haut personnage religieux. Or, la femme qui y était enfermée présentait des caractères négroïdes. C’était une africaine de Race ! » Page 410
     
Et une sommité américaine à propos de Carthage S.Gsell (archéologue, anthropologue) conclut lui-même à l’issue de ses fouilles que :
   
« ...L’analyse anthropologique des squelettes trouvés à Carthage prouve qu’il n’y a pas d’unité raciale ou ethnique ...Le type sémitique caractérisé par une face ovale, un nez fin aquilin n’a pas été retrouvé à Carthage. D’un autre côté le type dolicéphale avec une face courte, un corps plus allongé que les jambes est commun aux squelettes retrouvés au Liban et à Tyre (correspond aux Phéniciens qui étaient aussi négroïde), par contre la majorité de la population carthaginoise était négroïde... »
African presence in Early Europe : pages 137 et 138.
    
Ensuite il y a une représentation montrant des pièces de monnaie de l’époque d’Hannibal avec un éléphant au recto et une face d’homme au verso et les traits sont celui d’un négro-africain et le professeur Snowden (qui a écrit un livre sur la présence des noirs dans l’antiquité très intéressant,"Blacks in Antiquity" en 1970) conclut que ce sont les conducteurs d’éléphants qui sont représentés et pas Hannibal lui-même mais Gilbert et Colette Charles-Picard (spécialistes de Carthage) disent que ce sont toujours les membres de l’aristocratie et des dieux du panthéon qui sont représentés sur les pièces carthaginoises.
    
L’invasion Maure et Arabe :
Ce sont bien les armées berbères et négro-africaines de Tarik Ibn Ziad ( qui était berbère) qui ont conquis l’Espagne en 711 après JC et ces armées étaient dirigées par des arabes, dans l’armée de Tarik il y avait 7000 hommes dont seulement 300 arabes.
    
Ainsi la première dynastie des Umayyades régna de 715 à 750 pendant cette période beaucoup d’arabes vinrent s’installer en Espagne. Lyon, Mâcon et Chalon sur Saône firent parti de cet empire en 729.
   
En ce qui concerne Yusuf ibn Tashifin il est décrit par un historien maure Ali Ibn Abdallah dans son ouvrage Roudh el kartos ou Kartas publié en 1326 et traduit par F. Beaumier en 1860 (page 190) :
   
« .... teint brun, taille moyenne, maigre, peu de barbe, voix douce, yeux noirs, nez aquilin,, mèche de Mohamed retombant sur le bout de l’oreille, sourcils joints l’un à l’autre , cheveux crépus ».
   
Il faut aussi rappeler que c’est ce même Yusuf qui a fondé la ville de Marrakech.
    
Selon J A Rogers un historien américain il y avait 15000 hommes avec Yusuf lors de sa conquête de l’Espagne dont 6000 sénégalais.
   
Flora Shaw une historienne irlandaise (blanche) dit que étant donné que Yusuf était originaire de l’Afrique de l’ouest et que la majorité de cette partie de l’Afrique est peuplée par des négro-africains il est logique que cette armée qui a vaincu les armées chrétiennes avec ce chef de guerre était majoritairement négro-africaine et du même profil ethnique que lui.
    
Elle continue en disant que la dynastie des almoravides était de la même race que celle partie de l’ouest de l’Afrique et qui a fondé des royaumes le long des fleuves Niger et Sénégal.
   
Elle affirme qu’à la bataille de Zalatah en 1086 il y avait des milliers de soldats noirs armés de sabres indiens qui ont contribué à la défaite et à la fuite des armées chrétiennes au sud de l’Espagne.

                        HANNIBAL ET SES ELEPHANTS 
Une autre preuve montrant que les almoravides et almohades étaient des dynasties négro-africaines est l’histoire D’Abdul Mumin un berbère noir (qui régnait pendant la dynastie des almohades) qui avait proposé un poste de secrétaire pour la ville de Grenade aux côtés de son fils à un arabe nommé Abu Gafar et ce dernier avait hésité car ce berbère noir lui paraissait inférieur intellectuellement du fait de la couleur de sa peau.
    
Ce racisme est l’une des raisons pour laquelle les armées musulmanes étaient divisées et se combattaient les unes et les autres s’alliant même quelque fois avec les chrétiens.
 
Encore une fois le terme berbère est trompeur car certaines races négro-africaines comme les Tebus ou Mobt Themim (guerriers voilés) sont  sans aucun doute négro-africaines mais classées berbères par les anthropologues occidentaux....
 

          MANSA KANKAN MUSA - ROI DU MALI - 14ème siècle 
   Inscription à la réception d'analyses 
                                                                              Ü     Retour accueil
F     Analyses                                                                                          G   Haut 
Copyright © 2010 Vision Africaine. Tous droits réservés.
            



Commentaires sur cette page:
Commentaire de idsfj, 08/05/2013, 16 04 32 (UTC):
hahahaha,quel ramassis de conneries...ptdrrr
les carthaginois noirs,les almohades noirs (alors que les chleuhs et les habitants du haut atlas ne ressemblent pas vraiment a des negres :-).
c'est pitoyable...au lieu de faire de réelles et serieuses recherches sur vos propres empire et royaumes comme ceux du ghana et le songai,vous essayez de spolier l'histoire des nords africains...vraiment vraiment pitoyable XD

Commentaire de Mojjo , 15/06/2014, 12 12 38 (UTC):
Hahahaha quelle connerie ça ma bien fait rire juste pour le fun je le partage sur mon mur (facebook) mdr x)



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


138216 visiteurs (372920 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=