Armez-vous contre les offensives révisionnistes qui travestissent l’histoire,  gomme la vérité et tentent de reprogrammer les mémoires.       Ü  Accueil

 

Certains  investissent des sommes colossales en recherches de toutes sortes dans le but de comprendre et   aussi d’exploiter à leur compte le génie de l’Afrique pharaonique.

      

Des élites de scientifiques retournent obstinément le sol Africain de la vallée du Nil, la terre africaine des pharaons est réservé par le Japon, les Etats-Unis, l’Allemagne, la Grande Bretagne, la France, l’Italie…

    

La moindre découverte est passée au scanner, analysée sous toutes les coupes, chaque indice d’information sur l’antique civilisation africaine du Nil est traqué.

 

Des ruines pharaoniques une maquette d’avion baptisée par ses antiques concepteurs Africains « don d’Amon »  a été trouvée et est aujourd’hui exposée au musée du Caire.

 

Les anciens Grecs (Pythagore, Socrate, Anaxagore, Platon, Aristote, Solon, Oenopide, Archimède, Euclide, Thalès, Epicure, Héraclite, Démocrite, Hippocrate…) puisèrent tous les éléments de leurs sciences, de leurs arts, de leur religion de la civilisation pharaonique  pour créer à leur tour une civilisation mensongèrement qualifiée de « miracle grec ».

 

Cette terre pharaonique aux XVIII et XIX siècles, fut à nouveau le théâtre d’une véritable ruée-vers-le génie-nègre et l’objet d’un dépouillage systématique.  

 

Rappelons le rôle à cet égard de Jean-François Champollion (l’homme même qui acheva le déchiffrage des hiéroglyphes), et  qui songea que l’un des deux obélisques du temple de Louxor ferait  sensation sur la place de la Concorde à Paris !!!!!

 

Les monuments pharaoniques, traces concrètes du grand génie nègre, ont conduit à un attrait spirituel, scientifique, intellectuel, culturel marqué par une longévité de plus de 5000 ans demeurés intact à travers les âges.

 

La nette avancée de cette Afrique par rapport à toutes les autres civilisations planétaires de la même époque est tue.

Que les civilisations notamment occidentale et arabe soient les héritières directes de cette Afrique n’est presque jamais mentionné.

 

L’histoire des autres grands empires prospères et opulents africains est très peu vulgarisée, ou minimisée : Zimbabwe (Ier-XVe s. soit 1500 ans d’existence au moins), Ghana (IIIe -XIIIe s. soit 1000 ans d’existence au moins),  Songhaï (époque pharaonique – XVIe s. soit au minimum 2200 ans si l’on tient compte du fait que c’est au VIe s. sous Cambyse II roi des perses que le royaume negro-pharaonique perd définitivement sa souveraineté et disparaît), Mali (XIe –XVIIe s. soit 600 ans d’existence), Congo (XVe – XVIIIe s. soit 300 ans d’existence), civilisations de Nok (~900 av J-C – IIème s. soit 1100 ans d’existence) et d’Ifé (~500 av J-C - XIIIème s. soit environ 1800 ans d’existence) au Nigeria et au Bénin…

 

Dès lors, comment ne pas comprendre le désintéressement des principaux concernés, à savoir la diaspora africaine qui abandonne à d’autres peuples un héritage qui devrait leur servir de référence, de source d’inspiration ?

Démentir ainsi la notion qu’ils n’ont jamais rien inventé, qu’ils ne sont pas par conséquent incapables d’inventer quoi que ce soit (des consommateurs avérés…).

    

Le manque d’information (carence) sur l’histoire authentique des Africains, relève très souvent d’une entreprise d’occultation volontaire, enfermant  les esprits de ses enfants à l’avant colonial immédiat, c’est à dire une Afrique en phase de déclin post-esclavage, après 4 siècles de traite des noirs ayant dévasté l’Afrique de 100 à 200 millions d’âmes.
   Inscription à la réception d'analyses 
                                                                              Ü     Retour accueil
                                                                                               G    Haut
Copyright © 2010 Vision Africaine. Tous droits réservés.





Commentaires sur cette page:
Commentaire de ease-e, 12/03/2008, 16 04 17 (UTC):
De nature je ne suis pas historien, mais cette parenthese historique a parmi d argumenter la these de la negation de l Homme noir.Bravo pour ton analyse



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


138216 visiteurs (372917 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=