Les causes ne peuvent être lointaines de tous, Vous y compris...

Mais où sont donc les Africains
Où est le sang de l’Afrique...

 

Ah l’arbre  au centre du village, fierté d’un temps se meurt sous les yeux des générations nouvelles qui l’abandonnent !!!!

L'Avenir vous interpelle sur son devenir!!!!!  que faites-vous ?

A l’accaparation par certains des institutions du village, ces braves jeunes, pour l’essentiel, optent fièrement pour la nouvelle forme d’asservissement qu’est le refuge occidental. Avec comme objectif principal l’insertion civile et le désir d’existence dans une société qu’ils jugent mieux à même de permettre leur épanouissement sous toutes ses formes.

 

Il n’est ici question de porter du discrédit sur celles et ceux qui revendiquent fièrement leur réussite sociale et autres intégrations occidentale...
Il est un constat qu’au nom du bien être personnel, que l'on ne saurait reprocher à quiconque, l’Afrique "une fois de plus" se livre d’elle-même... 
Cela remémore les actions (impositions ?) d'ancêtres devant ce que l’on appelle couramment de nos jours babioles/bibelots, qui de leur temps (époque)  contribuèrent -suffixèrent- à l’appropriation physique de Femmes et d'hommes ; des espaces vitaux et richesses diverses du continent sans réelle difficulté…

 

Sommes nous donc étonné de voir en négation historique :
Que l'une des préoccupations majeure des Africain-e-s, de tous niveaux, consiste à délaisser le sort de leurs terres entre les mains de ceux qu’ils louent au quotidien pour la satisfaction de leur propre bien et mieux être.  La similitude d'appropriation avec le nouvel attrait que représente  les structures économiques étrangères..  Enfin, que le désir ardent (stimulation) d'être au service de l’étranger sous son toit, et jouir de quête de ses bienveillances, tout en lui apportant benoitement ses faveurs : Est toujours fort présent chez certains…

 

Au nom de rêves d’intégrations, de réussites et tous autres formes de sortie d’anonymat, qui (Africain-e-s) les consument quotidiennement ; Il est ternie l'image de l'Homme Africain et par delà celle-ci : l’Afrique.

Nombres (Africain-e-s) s’égosillent de forte voix revendicative, en justification salvatrice d'esprit et de conscience : Sur ce que l’Afrique ait bien pu faire pour eux, pour en attendre d'eux...

 

Nombreux sont celles et ceux qui ont suivi cet exemple avant de solliciter (revers d'indécent ?) d’eux même ou par l’entremise de leur famille, que leur dernier repos élis domicile en Afrique…!!!!

Paradoxalement, le village a besoin de ses enfants pour son  aménagement et autres formes de satisfaction ; Tout comme pour l'organisation de l'accueil des siens à/dans leur dernière deumeure...

 

Au lieu d’y voir de simples écrits, s’ajoutant à la multitude d’autres n'emportant pas satisfaction aux rêves, et de vous en détourner admirablement : Regardez/Observez donc autour de vous !!! Croyez-vous que, celles et ceux qui vous servent de modèle s’aiment personellement plus que leur village Que vous enviez Tant ! Croyez-vous que, la construction de leurs villages soit le fait du génie d'autres Ou la résultante d'une fuite étrangère "hors de leurs villages" salvatrice 


En suivant l’exemple de vos proches parents " prédécesseurs, aïeux", en déniant les vertus des plus lointain ancêtres, "dogmes de fiertés" : Quels exemples léguerez-vous à vos enfants

Il est vrai que pour beaucoup d'entre nous, l'avenir appartient aux enfants que nous même avons brillamment été...sans pour autant l'avoir représenté savamment et marqué profitablement pour l'essor continental et la jeunesse ! Triste est de contempler, en stupéfaction, l'Africain-e remettre toujours à la charge de sa descendance l'amélioration du "de son" bien être futur.
 

Beaucoup y verront des écrits criards inspirés par la jeunesse : Celle-ci, peu au fait de l'expérience et ses vertus de sagesse, attend qu’on lui à clairvoyance leur bilan au préalable.

L’Afrique a besoin des Africains (es) et amis (es), et non de l’assistance empreinte d'humanité "insidieuse".

C’est de ses enfants que le village rayonne. Ensemble
affrontons les peurs, inscrivons nous combattre des craintes fumistes fruit de colonisation ; Et jouissions d'avancées et de nos talents et capcités au service de notre Terre africaine. Il n'est point de fatalité !

Joseph TAPA                                          Ü     Retour accueil

A lire également:
Conscience Africaine sur attitude et liberté d'esprit
L'Africain en objecteur de conscience " Doit-on aider l'Afrique"                                           
                                                                                                  G   Haut

Copyright © 2008 "visionafricaine.com" Tous droits réservés

PLANCHONS SUR LES CAUSES AVANT
LES CONSÉQUENCES DES MAUX AFRICAINS.


137745 visiteurs (369180 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=